Livres

Mon premier roman « Croiselac : l’Effroi en héritage » paraîtra en septembre 2018 chez Rise Éditions.
Découvrez d’ores et déjà sa présentation par l’éditrice en novembre dernier :
« Ce texte a causé non pas une, mais bien deux nuits presque blanches à notre éditrice, tant elle a été transportée par l’univers créé par l’auteur, et s’est retrouvée incapable de lâcher ce manuscrit sans en connaître la fin.
L’univers que vous découvrirez en plongeant entre les pages de « Croiselac », est intrigant, dérangeant, effrayant par certains aspects. C’est un univers unique, déstabilisant, l’un de ceux qui bouleversent tous vos repères.
Descendre de la calèche et mettre un pied dans ce Croiselac de la fin du 19ème siècle, c’est dire adieu à tout ce que vous croyez connaître, c’est redevenir une page blanche, que l’auteur va habilement noircir de ses mots. Surtout, c’est garder l’esprit ouvert, aller de découverte en découverte, le tout sur un rythme haletant, qui ne laisse rien au hasard et qui vous entraîne, ligne après ligne, entre les frontières qui séparent la réalité de la fiction, du rêve… du cauchemar.
Pour paraphraser Dante, en parlant de « Croiselac », nous pourrions vous présenter cette œuvre hors normes en vous disant ceci : « Toi qui entre ici abandonne toute tes croyances ».
En lisant ce roman, vous allez douter, vous allez vous poser mille et une questions, vous allez vous demander où vous avez bien pu atterrir, naviguer entre raison et folie. Vous allez frissonner, vous allez espérer, vous allez être mis face à la vision d’un monde inconnu qui va vous chambouler. Vous ne ressortirez pas de ce roman indemne, car il vous poursuivra longtemps après le mot fin. C’est un peu ce voyage dans la matrice effectué par Neo, quand on vous place face à ce que vous croyez savoir, et que vous en venez à comprendre ce qui est réellement.
La matrice tissée par Élodie va vous attirer à elle dès la première page, vous aspirer corps et âme, pour ne vous relâcher de sa toile que dans un souffle haletant… si vous parvenez à vous en échapper.
L’histoire d’Andreas, d’Edmond, et de tous les autres habitants de Croiselac est de celles que l’on dévore, un soir d’orage, au chaud sous la couette. Un feu dans la cheminée et les éclairs qui rugissent au dehors pour vous mettre dans l’ambiance.
Entre amour et illusions, le combat mené par les héros de « Croiselac » pour survivre vous invitera à ouvrir la porte sur un monde que jamais vous n’auriez pu imaginer…
Rendez-vous en 2018 pour, à votre tour, vous consumer entre les pages de ce texte qui a su tout à la fois nous émouvoir, et nous impressionner ! »

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :